Le Club des Poètes a fêté son demi-siècle de poésie en 2011.
Cette année, en décembre, il fêtera ses 55 ans.

l'Agenda du Club des Poètes

Le Club des Poètes vous accueille du lundi au vendredi, à déjeuner,
ainsi que tous les mardis, vendredis et samedis soirs, pour des dîners-spectacles
où sont interprétés des poèmes de tous les pays et de tous les temps.

On peut venir dîner à partir de 20 heures 30, prendre un verre à partir de 21 heure et
on entre en « territoire de poésie » à partir de 22 heures.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez apporter vos poèmes, ou les poèmes que
vous aimez, et les partager avec le public — mais il faut les connaître par coeur.

Si vous voulez être tenus au courant au jour le jour de nos soirées et
garder un contact quotidien avec nous, ajoutez-nous comme amis sur facebook :
http://www.facebook.com/clubdespoetes (c'est le compte de Blaise Rosnay,
fils du fondateur et animateur du lieu.)


Club des Poètes : 30 rue de Bourgogne 75007 Paris / 01 47 05 06 03.


du 04 mai 2012

Le 04/05/2012


Dîner-spectacle : Le Grand Débat



Le débat Victor Hugo vs Charles Baudelaire aura bien lieu ce vendredi soir au Club des Poètes. On rappelle les deux slogans de campagne : "Enivrez-vous, de vin, de poésie, ou de vertu mais enivrez-vous !" propose le grand Charles, tandis que l’impétueux Victor déclare :

"Tous les hommes sont l’Homme ; et pas plus que les cieux
Le droit n’a de rivages ;
Ma sombre liberté sent le poids monstrueux
De tous les esclavages.

Avec tout prisonnier je me sens enfermé ;
Ses chaînes sont les nôtres ;
Guerre aux rois! Délivrance! Un seul peuple opprimé
Opprime tous les autres."

On annonce une manifestation de tous les poètes migrateurs pour qui la France a été une terre d’élection ou d’asile — Guillaume Apollinaire (né Wilhelm Albert Włodzimierz Apolinary de Wąż-Kostrowicki), Tristan Tzara, Benjamin Fondane, Illarie Voronca, Marina Tsvetaeva, Nazïm Hikmet, Missac Manouchian, Henri Michaux, Blaise Cendrars, Samuel Beckett, Ma Desheng, etc. —

Des tracts ont d’ores et déjà été distribués, s’appuyant sur un compte-rendu du poète d’origine belge Henri Michaux : « Je n’ai pas vu l’homme comptant pour homme. J’ai vu "Ici, l’on brise les hommes". Ici, on les brise, là on les coiffe et toujours il sert. Piétiné comme une route, il sert. » et qui porte en conclusion quelques mots, simples et nus, du poète espagnol assassiné par les milices de Franco :

"Je suis frère de tous et j’exècre l’homme qui se sacrifie pour une idée nationaliste abstraite, simplement parce qu’il aime sa patrie les yeux bandés."


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 0147050603 -
> Contact : blaise@poesie.net -- blaise@poesie.net

 

Laissez-nous votre courrier électronique pour recevoir
régulièrement des poèmes et informations poétiques.