Le Club des Poètes a fêté son demi-siècle de poésie en 2011.
Cette année, en décembre, il fêtera ses 55 ans.

l'Agenda du Club des Poètes

Le Club des Poètes vous accueille du lundi au vendredi, à déjeuner,
ainsi que tous les mardis, vendredis et samedis soirs, pour des dîners-spectacles
où sont interprétés des poèmes de tous les pays et de tous les temps.

On peut venir dîner à partir de 20 heures 30, prendre un verre à partir de 21 heure et
on entre en « territoire de poésie » à partir de 22 heures.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez apporter vos poèmes, ou les poèmes que
vous aimez, et les partager avec le public — mais il faut les connaître par coeur.

Si vous voulez être tenus au courant au jour le jour de nos soirées et
garder un contact quotidien avec nous, ajoutez-nous comme amis sur facebook :
http://www.facebook.com/clubdespoetes (c'est le compte de Blaise Rosnay,
fils du fondateur et animateur du lieu.)


Club des Poètes : 30 rue de Bourgogne 75007 Paris / 01 47 05 06 03.


du 04 juillet 2009

Le 04/07/2009


Dîner-spectacle : Une Nuit avec Robert Desnos

Robert DesnosDiscutant entre nous de la soirée que nous allions organiser ce samedi soir (4 juillet) nous avons évoqué Robert Desnos, qui est un des poètes du XXème que nous aimons le mieux. Un coup d’oeil à sa biographie, et nous nous aperçûmes que le 4 juillet c’était justement son anniversaire, ce qui nous a semblé un signe de... qui vous voudrez.

Nous le fêterons donc ce samedi soir à partir de 20 heures, en interprétant ses poèmes. Vous y serez les très bienvenus.

Je retransmets ci-après un article que Fantômas, son ami, nous avait transmis pour fêter son centième anniversaire (en l’an 2000) :

« Dans les paysages de la poésie du 20ème siècle, Robert Desnos tient une des toutes premières places.

— Parce qu’il est le poète qui a écrit : « ce n’est pas la poésie qui doit être libre, c’est le poète »et que par là-même il s’est libéré des contraintes de la « poésie libre » (Cf Surréalisme) qui interdisait aux poètes d’écrire autre chose que des vers libres.

— Parce qu’il a été le poète du jeu, de l’amour et de l’imagination.

— Parce qu’il veillait en France quand, de 1939 à 1945, l’irréparable fut commis. Parce qu’il a partagé le destin de tout un chacun, étant homme et non pas « homme de Lettres », et qu’il est mort en combattant pour notre liberté.

— Parce que je l’aime bien, avec ses yeux plein de ciel qui refusent un Dieu qui dormirait dans les nuages tandis que le monde souffre ou somnole.

— Parce qu’il croyait éperdument en la poésie, et ne la prenait pas au sérieux.

— Parce qu’il écrivait pour donner rendez-vous.

Le 4 juillet, c’est le jour de Robert Desnos. Pas seulement le 4 juillet d’ailleurs car ce poète-là navigue dans l’éternité, avec ses yeux perdus de ciel : « il est temps de ne se préoccuper que de l’éternité » écrivait-il quand il avait une vingtaine d’années. Et pour ce poète-là, l’éternité ne dure pas moins qu’un instant. »


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> A la mystérieuse


 

Laissez-nous votre courrier électronique pour recevoir
régulièrement des poèmes et informations poétiques.