Le Club des Poètes a fêté son demi-siècle de poésie en 2011.
Cette année, en décembre, il fêtera ses 55 ans.

l'Agenda du Club des Poètes

Le Club des Poètes vous accueille du lundi au vendredi, à déjeuner,
ainsi que tous les mardis, vendredis et samedis soirs, pour des dîners-spectacles
où sont interprétés des poèmes de tous les pays et de tous les temps.

On peut venir dîner à partir de 20 heures 30, prendre un verre à partir de 21 heure et
on entre en « territoire de poésie » à partir de 22 heures.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez apporter vos poèmes, ou les poèmes que
vous aimez, et les partager avec le public — mais il faut les connaître par coeur.

Si vous voulez être tenus au courant au jour le jour de nos soirées et
garder un contact quotidien avec nous, ajoutez-nous comme amis sur facebook :
http://www.facebook.com/clubdespoetes (c'est le compte de Blaise Rosnay,
fils du fondateur et animateur du lieu.)


Club des Poètes : 30 rue de Bourgogne 75007 Paris / 01 47 05 06 03.


du 26 juin 2010

Le 26/06/2010


Rencontre Poétique : Rencontre avec un grand poète chinois


Marcher vers le soleil

Le beau rêve voltige avec le vent printanier.
Cela ne te gêne pas que je t’embrasse ici.
Une porte est pratiquée dans la porte.
Comme il fait trop chaud, la pastèque ne se conserve pas.
Nous avions à ce moment-là deux pommes.
Tourne-toi pour que je regarde ton dos.
Un ancien rêve s’allonge au soleil.
Je n’ai plus de fièvre, mais je tremble encore.
Je ne me rappelle même plus mon propre nom.
Où allez-vous, Nuage noir ?
Ce papier contient dix mots tout au plus.
Pour la vraisemblance, il a ajouté dans son histoire des épisodes de sa propre vie.
Comment ce rêve s’appelle-t-il ?
Il faudrait raccourcir un peu cette robe, elle est trop serrée.
Le nuage chassé par le vent, le sourire de la lune réappris.
J’aperçois confusément le contour du soleil à l’horizon.
Il est mordu par un chien.
Marcher vers le soleil.

(Ma Desheng)

Ce poème est assez significatif de la pratique poétique de ce poète chinois, qui traversa moultes épreuves de la vie, et dont on peut dire qu’il eût sans doute l’occasion, au fil d’une existence difficile, de perdre ce que l’on a coutume d’appeler "ses illusions", et qui pourtant, persiste à nous donner, par son oeuvre et sa manière d’exister, une leçon de vie, j’allais dire, de bonheur.

Et n’empêche qu’il en a bavé l’ami Desheng, et qu’il continue pourtant à Marcher vers le Soleil, et il me semble bien que c’est au moins autant pour les autres que pour lui. Si vous voulez savoir "comment il en a bavé", faites un tour sur Internet, vous trouverez quelques indications sur sa vie, ou bien, mieux encore, venez le rencontrer ce samedi soir au Club des Poètes, bien qu’il ne soit pas certain qu’il réponde à vos questions : ce poète parle peu de lui.

Disons qu’il fut une des figures artistiques qui, en 1979, se regroupèrent dans le mouvement "les Etoiles" (Un groupe d’avant-garde autodidacte qui lance l’art contemporain chinois — formes et discours revendiquant la liberté de création en dehors du diktat du prolétariat — en s’exposant sur les grilles extérieures du musée national NAMOC, haut-lieu de l’art officiel, selon Bérénice Angremy, une des spécialistes de l’art contemporain chinois).

La plupart des artistes ayant participé à cette aventure émancipatrice furent conduits à s’exiler, et c’est pourquoi la France a aujourd’hui, bien qu’elle l’ignore généralement, à l’honneur d’abriter le travail d’un des très grands poètes vivants. Si le coeur vous dit de le rencontrer, il viendra samedi soir au Club des Poètes, nous présenter, en avant-première, le recueil qu’il vient de publier et qui s’intitule "Portrait de Ma". Une oeuvre qui, je le suppose avant de l’avoir lue, nous permettra de mieux connaitre ce poète qui mérite toute notre attention.


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 0147050603 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> Ma Desheng


 

Laissez-nous votre courrier électronique pour recevoir
régulièrement des poèmes et informations poétiques.