Le Club des Poètes a fêté son demi-siècle de poésie en 2011.
Cette année, en décembre, il fêtera ses 55 ans.

l'Agenda du Club des Poètes

Le Club des Poètes vous accueille du lundi au vendredi, à déjeuner,
ainsi que tous les mardis, vendredis et samedis soirs, pour des dîners-spectacles
où sont interprétés des poèmes de tous les pays et de tous les temps.

On peut venir dîner à partir de 20 heures 30, prendre un verre à partir de 21 heure et
on entre en « territoire de poésie » à partir de 22 heures.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez apporter vos poèmes, ou les poèmes que
vous aimez, et les partager avec le public — mais il faut les connaître par coeur.

Si vous voulez être tenus au courant au jour le jour de nos soirées et
garder un contact quotidien avec nous, ajoutez-nous comme amis sur facebook :
http://www.facebook.com/clubdespoetes (c'est le compte de Blaise Rosnay,
fils du fondateur et animateur du lieu.)


Club des Poètes : 30 rue de Bourgogne 75007 Paris / 01 47 05 06 03.


avril 2010

Le 02/04/2010


Rencontre Poétique : Soirée Bilingue : Poesie espagnole

A l’initiative de notre amie espagnole Claire Deloupy, et à l’occasion de son passage à Paris en compagnie de ses amis poètes, interprètes, musiciens (Olga de Lucia, Alejandra Menassa, Fabián Menassa, Manuel Menassa, Kepa Rios, etc.) la soirée sera consacrée à la poésie espagnole, avec en particulier des poèmes de Federico Garcia Lorca, Antonio Machado, et Miguel Oscar Menassa (le poète qui inspire l’action de cette sympathique équipe de passionnés de poésie). L’équipe de l’Ecole de Poésie (Grupo Cero) dirigée par Miguel-Oscar Menassa, et la troupe du Club des Poètes, entrecroiseront leurs voix, dans un spectacle à la fois poétique et musical.

Dîner-rencontre à partir de 20 heures, Récital à partir de 22 heures.

(sur la photo : M-O Menassa)


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> Le blog de Claire Deloupy


Le 09/04/2010


Dîner-spectacle : Hommage à Jean-Pierre Rosnay



C’est une oeuvre précieuse, une oeuvre sensible, une oeuvre qui a touché tous les aspects de l’aventure humaine, l’oeuvre d’un poète, oui, mais d’abord d’un homme, et d’un homme pour qui la poésie n’était pas une manière de se distinguer des autres hommes, mais d’accomplir parmi eux, sa part d’homme, la part particulière du poète qui tente de donner forme à nos émotions, à nos confusions, à nos interrogations, qui tente d’exprimer la part indicible de nous-mêmes, la part de la parole tue qui dans la poésie se déploie, comme un murmure ou comme un cri : notre part singulièrement humaine.

L’oeuvre d’un poète qui n’a pas choisi ses amis dans les "milieux littéraires", pas plus qu’il n’a voulu, malgré sa vie tumultueuse et riche, incarner la désintégration du poète dans la cité, mais au contraire, participer à ce que la poésie se déploie parmi les vivants. car il fut un vivant parmi les vivants, il le demeure par sa paroles, par les amitiés et amours qu’il a suscités, par sa parole cordiale, chaleureuse, et pourtant sans concession, ni dans sa forme ni dans son fond.

Quelqu’un pour qui la poésie est véritablement une manière de vivre, et une manière, n’en déplaise aux nostalgiques de la malédiction du poète, une manière de vivre parmi les hommes.

C’est cette oeuvre-là que nous vous proposons de découvrir, par la voix d’interprètes qui furent ses amis, soient qu’ils l’aient accompagné durant une belle part de son aventure humaine et poétique, soient qu’il l’ait rencontré peu avant qu’il se rende à son rendez-vous avec les étoiles, soient qu’ils aient noué amitié avec lui en découvrant sa poésie.

Et c’est une oeuvre qui est, parce qu’elle échappe aux stéréotypes de notre époque, parce qu’elle se moque des subversions convenues, des désespoirs esthétiques, du nihilisme ambiant, absolument négligée, bien qu’il fut connu du public dans les années 70, pour avoir, à la télévision et sur France-Inter, tenté selon sa formule "de rendre la poésie contagieuse et inévitable".

Vous l’avez connu peut-être, dans son époque flamboyante — quand il fut jeune il eût des matins triomphants— ou, plus tardivement dans son voyage terrestre — quand il tremblait ainsi qu’à l’hiver le bouleau — pour paraphraser son ami Victor Hugo — ou entre deux lignes entendues au Club, ou découvert au hasard d’un de ses recueils, ou... pas encore.

Mais dans tous les cas, nous serions heureux, de vous le présenter dans l’amitié d’une soirée partagée : le vendredi 9 avril 2010, à partir de 21 heures, le lendemain de son anniversaire. Si vous êtes pris vendredi soir, venez mardi, pour l’avant-première et la répétition.


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> Jean-Pierre Rosnay


Le 13/04/2010


Dîner-spectacle : Racines africaines

On pourrait commencer bien sûr par citer tous les poètes de la Négritude, qui de Césaire à Senghor en passant par Paul Niger, ont ajouté quelques très belles pages à la poésie francophone contemporaine, mais ce serait oublier René Depestre, Bob Kaufman (l’un des plus intéressants animateurs de la Beat Generation), Derek Walcott (magnifique poète anglophone des Caraïbes, enseignant aux Etats-Unis, Prix Nobel en 1992), etc. Tous ces poètes ont enrichi la langue du pays où ils habitent en la confrontant avec l’imaginaire de cette Afrique où vivaient au moins une partie de leurs ancètres. Ils ont offert à notre culture de nouveaux paysages ; ils ont revitalisé le langage pour rechercher et retrouver le lien des mots avec les choses, le lien des mots avec le souffle et avec la musique des mots, ce qui est l’essence même de la poésie.

Nous leur rendrons hommage, avec la complicité de notre ami guitariste Philippe Michelin, ce soir-là.


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> Cahiers d’un Retour au Pays Natal


Le 16/04/2010


Dîner-spectacle : Poésie russe

La soirée sera consacrée à la poésie russe, dans un Club des Poètes vivifié à cette occasion par les oeuvres picturales de Sacha Putov, un ami et peintre russe. Un comédien russe, Ivan Golovin, leur prêtera sa voix en langue originale, tandis que nous autres, du Club des Poètes, nous en interprèterons les meilleures traductions, de Essenine à Tsvetaeva en passant par Maïakovski et Akhmatova. La tribu Putov sera des nôtres, avec en particulier, Vassili et Louise qui diront des poèmes.


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net

Le 23/04/2010


Dîner-spectacle : Récital Guillaume Apollinaire

"

Sous le pont Mirabeau coule la Seine" et cela fait un moment que cela dure, mais depuis que Guillaume Apollinaire l’a remarqué, ce n’est plus tout à fait de la même manière qu’elle coule. Elle coule comme une musique, et, nous dit le poète (que nous ne croyons pas), elle emporte les visages que nous aimons ! Mais nous, nous gardons dans notre coeur les visages que nous aimons, et la Seine n’y peut rien, et notre coeur est ce rocher qui défie les eaux de la Seine, et de tous les fleuves du monde, et du temps. Une fois réglé une bonne fois mes comptes avec Apollinaire "terrible boxeur boxant avec ses souvenirs et ses milles désirs", je vous invite pourtant à passer une soirée avec lui, à l’occasion de laquelle nous dirons les plus beaux poèmes de ce "guetteur mélancolique", qui chanta Paris et ses tumultueuses amours, les joies des sens et les nostalgies du coeur, et dont je suis certains qu’au moins quelques vers trottent dans votre tête une fois qu’on la réveille : "Sous le pont mirabeau, coule la Seine".

Nous dirons des extraits d’Alcools, et bien sûr, la Chanson du Mal Aimé qui traverse les villes d’Europe à la recherche de l’ombre de sa bien aimée. Nous regarderons avec lui les obus de la guerre de 14-18 traverser le ciel comme des feux d’artifices, et nous nous étonnerons encore une fois que celui qui mourut quand Paris résonnait des cris "A bas Guillaume" — car c’était aussi le prénom de l’empereur d’Allemagne — ait pu, dans la boue des tranchées, admirer tel spectacle et écrire des lettres inspirées par Eros à Madeleine ou à Lou.

Nous irons à la rencontre de ce poète qui demeure encore pour nous un mystère, qui raconte dans "La Maison des Morts" avoir assisté au miracle de la résurrection, et chante l’automne même quand il parle du printemps, tant sont en lui mêlés l’amour de la vie et la conscience de la mort.

La soirée débutera, pour ceux qui le souhaitent, par un dîner à 20 heures 30. Pour prendre un verre et assister au récital, il est conseillé d’arriver à 21 heures 30, afin d’avoir le temps de prendre la température du lieu avant que les premières fusées poétiques s’élèvent dans le ciel médusé de Paris.

PS: cet événement est ouvert, vous pouvez donc inviter des amis de votre liste si vous pensez qu’Apollinaire et la poésie sont susceptibles de les intéresser.


> La soirée se déroulera au Club des Poètes - 30 rue de Bourgogne 75007 Paris -- Tél : 01 47 05 06 03 -
> Contact : Blaise Rosnay -- blaise@poesie.net
> La jolie rousse


 

Laissez-nous votre courrier électronique pour recevoir
régulièrement des poèmes et informations poétiques.