Je ferme les yeux, j'essaye, Anne, de revoir votre sourire.
Jean Cocteau

A la manière des grands romantiques, la Comtesse de Noailles chante la nature, célèbre les fougues du sentiment et les ardeurs de la jeunesse - et dénonce les ravages du temps.

A la même époque (à quelques années-lumières on dirait) Tristan Tzara, André Breton, les Surréalistes, et Michaux, flagellent le verbe poétique pour le conduire à la conquète de nouveaux territoires.

L'ardente Comtesse, éternellement anachronique, continue pourtant de nous émouvoir en célébrant les festins de la vie, promis à la vieillesse et à la mort.


Une biographie succinte - Quelques recueils de poèmes.
Forum  Écrire Club des Poètes Francophones Du monde entier En marche Pour les enfants Résistance