Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Charles Péguy

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 20 juin 2024 - page 6
histoire
La propre situation de Péguy est exceptionnelle.
Qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas, peu importe, mais il n'est pas permis de l'ignorer.

Dirai-je combien son style m'exaspère, combien je le trouve fatigant et d'une inutile difficulté à force de redites, de retours, d'emprunts maladroits au langage populaire.
Style oratoire ou plutôt verbeux. Pourquoi faut-il que Péguy donne sans cesse l'impression qu'il s'adresse à des lecteurs trop bêtes. Il y perd. Au lieu de se faire comprendre il ennuie et endort.

Et pourtant Péguy était un homme clairvoyant et juste. Les questions qu'il pose n'ont pas cessé d'être actuelles et d'une actualité terriblement brûlante. (…)

Et si Péguy est l'homme d'une autre époque, si dans sa discipline morale il est parfois des règles qui nous gênent et nous irritent, ce ne sera pas je pense une mince gloire pour lui que d'avoir été toujours un honnête homme et celui qui, dans le passé nous fait signe, nous indique que là sont des bornes qu'il convient encore de dépasser et nous encourage pourvu que nous soyons de bonne foi.
Robert Desnos

L’argent

Je ne fermerai point ce cahier* sans dire un mot au parti des hommes de quarante ans (mais tout à fait entre nous). Il est certain que les jeunes gens ont fait beaucoup de manifestations surtout depuis sept ou huit semaines. Et même depuis trois ou quatre mois. Et j'entends dire un peu partout autour de moi : ces jeunes gens font bien du bruit. Ces gamins de quinze ans, dit-on encore. Mes enfants, mes enfants, il faut nous habituer à ce qu'il y ait des gamins de quinze ans et même au-dessous. Tout ce que l'on peut dire c'est qu'il n'y en a pas assez. Un gamin a le droit de parler, pourvu qu'il ait l'âge de Viala, et de faire un hussard de la République. Et nous savons très bien qu'à quinze ans nous savions que nous étions des hommes.