Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Tristan Corbière

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 01 mars 2024 - page 6
histoire

« “Fais de toi ton oeuvre posthume. »

Contemporain de Rimbaud, Corbière occupe dans l'univers poétique et dans son histoire, une place qui en fait le parfait symbole des poètes "maudits".
Cela étant, il ne faut pas oublier qu'André Breton et l'équipe de ses amis surréalistes le considéraient et l'ont déclaré à maintes reprises comme leur précurseur.
Pour ma modeste part, j'ai préfacé une édition des poèmes de Corbière, publiée aux éditions Pierre Belfond en 1965 et je lui ai consacré deux émissions poétiques télévisées et plusieurs émissions de radio qui suscitèrent une véritable avalanche de courrier.

La notoriété de Corbière a aujourd'hui fort heureusement de loin débordé le cadre des frontières de notre sympathique hexagone.
Aux USA, Albert Sonnenfeld, qui a découvert des textes, des lettres et des poèmes de Corbière inédits a largement concouru à le faire connaître et apprécier d'un large public de lettrés.

La hiérarchie poétique, il serait intéressant et utile d'étudier ce phénomène, a célébré beaucoup plus hautement et largement Rimbaud que Corbière.
Jean-Pierre Rosnay

Sous un portrait de l’auteur

Jeune philosophe en dérive
Revenu sans avoir été,
Cœur de poète mal planté :
Pourquoi voulez-vous que je vive ?

L'amour ! je l'ai rêvé, mon cœur au grand ouvert
Bat comme un volet en pantenne
Habité par la froide haleine
Des plus bizarres courants d'air ;

Qui voudrait s'y jeter ? pas moi si j'étais ELLE !
Va te coucher, mon cœur, et ne bats plus de l'aile.
J'aurais voulu souffrir et mourir d'une femme,
M'ouvrir du haut en bas et lui donner en flamme,

Comme un punch, ce cœur-là, chaud sous le chaud soleil
Alors je chanterais (faux comme de coutume)
Et j'irais me coucher seul dans la trouble brume
Éternité, néant, mort, sommeil, ou réveil.

Ah si j'étais un peu compris ! Si par pitié
Une femme pouvait me sourire à moitié,
Je lui dirais : oh viens, ange qui me consoles !...
... Et je la conduirais à l'hospice des folles.

On m'a manqué ma vie !... une vie à peu près ;
Savez-vous ce que c'est : regardez cette tête.
Dépareillé partout, très bon plus mauvais, très
Fou, ne me souffrant... Encore si j'étais bête !

La mort... ah oui, je sais: cette femme est bien froide,
Coquette dans la vie; après, sans passion.
Pour coucher avec elle il faut être trop roide...
Et puis, la mort n'est pas, c'est la négation.

Je voudrais être un point épousseté des masses,
Un point mort balayé dans la nuit des espaces ;
...Et je ne le suis point !

Je voudrais être alors chien de fille publique
Lécher un peu d'amour qui ne soit pas payé ;
Ou déesse à tous crins sur la côte d'Afrique,
Ou fou, mais réussi ; fou, mais pas à moitié.