Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Paul-Jean Toulet

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 01 mars 2024 - page 6
histoire
Paul-Jean Toulet (1867-1920), poète assez méconnu et à contre-courant de la vie poétique de son époque (celle du dadaïsme et de la libération du langage poétique), composait des "Contrerimes", forme rigoureuse qui marque un retour aux exigences du classicisme dans le souci de se préserver des élans désordonnés du coeur.
La "contrerime", poème court (trois à cinq strophes de quatre vers qui alternent un octosyllabe et un hexasyllabe) est peu utilisée dans l'histoire poétique, (au 19e siècle par Leconte de Lisle). L'alertance des vers lui permet un jeu de rimes assez rare (le premier vers rime avec le dernier, les deux vers intérieurs riment entre eux).
Pourquoi cette poésie, si riche en enseignements, n'a-t-elle pas connu une plus large notoriétéé Sans doute parce que, par son goût des aphorismes, Toulet, artisan du vers, reste en marge des grandes tendances de la poésie du XXème siècle. Cependant il fut reconnu comme un maître par les jeunes poètes de l'Ecole Fantaisiste (1911) tels Derême, Carco, Pellerin et Vérane. Remercions Michel Décaudin qui, hors des sentiers battus, nous a fait découvrir avec chaleur et érudition, un poète dont l'univers désenchanté et plein de mélancolie se perd en un sourire, où les sentiments sont effeuillés de leur "trop intense" pour ne laisser dans l'âme qu'une marque fugitive et tendre.
Laureline Jacquot

Aimez-vous le passé

Aimez-vous le passé
Et rêver d'histoires
Évocatoires
Aux contours effacés ?

Les vieilles chambres
Veuves de pas
Qui sentent tout bas
L'iris et l'ambre ;

La pâleur des portraits,
Les reliques usées
Que des morts ont baisées,
Chère, je voudrais

Qu'elles vous soient chères,
Et vous parlent un peu
D'un coeur poussiéreux
Et plein de mystère.
1915, Romance sans musique