Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Valéry Larbaud

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 01 mars 2024 - page 6
histoire
Il aurait pu être un de ces fils de famille fortunée, qui traversent la vie en passager de première classe, d'un grand hôtel à l'autre, sans prendre garde au monde, qui défile à travers le hublot de leur wagon de luxe.

Mais ses poèmes, ses "enfantines", et son "journal d'A.O. Barnabooth", très largement autobiographique, nous révèlent la cartographie intérieure d'un homme sensible et solitaire, à la recherche de la seule chose que la fortune ne peut offrir: l'amour, (le pain de l'âme).

Curieux de tous et de tout, Larbaud fut, comme se plaît à le dire Jean-Pierre Rosnay, "l'agent de liaison des Lettres".

Il ouvrit la voix à une poésie des voyages dont Blaise Cendrars est un des meilleurs représentants et fit connaître au public français les plus grands écrivains américains (il est l'initiateur, avec André Gide, de la première édition française des "Feuilles d'herbe" de Walt Whitman)
Piers Tenniel

Post-scriptum

O mon Dieu, ne sera-t-il jamais possible
Que je connaisse cette douce femme, là-bas,
en Petite-Russie,
Et ces deux amies de Rotterdam,
Et la jeune mendiante d'Andalousie
Et que je me lie avec elles
D'une indissoluble amitié ?
(Hélas, elles ne liront pas ces poèmes,
Elles ne sauront ni mon nom
ni la tendresse de mon cœur;
Et pourtant elles existent, elles vivent maintenant.)
Ne sera-t-il jamais possible que
cette grande joie me soit donnée,
De les connaître ?
Car, je ne sais pourquoi, mon Dieu, il me semble
qu'avec elles quatre,
Je pourrais conquérir un monde !
1913, Poésies de A.O Barnabooth