Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Emily Dickinson

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 01 mars 2024 - page 6
histoire
« Le rivage est plus sûr, mais j'aime me battre avec les flots... »
Bien qu'ayant entièrement consacré son existence à la poésie, Emily Dickinson (1830) ne fut pas reconnue de son vivant. La hardiesse de sa pensée et de son écriture inquiétaient les éditeurs qui voulaient lui faire remanier ses poèmes, ce qu'elle refusa toujours. Seule Hélène Hunt, poète et romancière, reconnut son génie et l'encouragea. En dehors d'elle, les poèmes d'Emily ne furent lus que par le cercle de famille, élargi à quelques-amis à qui elle les offrait, en guise de « fleurs » ou de «bouquets » disait-elle. Même dans ce cercle de proches, elle se sentait rarement chez elle. Elle fut en rebellion, contre son père, avocat éminent et homme politique, contre les dogmes puritains de la religion, contre son mileu social. Elle veut entreprendre sa quête seule..
Ses poèmes reflètent le tumulte de sa vie intérieure, sentimentale et mystique, parsemée d'amours impossibles (une amitié amoureuse avec une camarade de classe qui deviendra sa belle soeur, puis avec deux hommes mariés, dont le dernier était pasteur), constellée d'invocations et de pieds de nez à Dieu.

Dust is the only Secret

Dust is the only Secret—
Death, the only One
You cannot find out all about
In his "native town."
Nobody knew "his Father"—
Never was a Boy—
Hadn't any playmates,
Or "Early history"—
Industrious! Laconic!
Punctual! Sedate!
Bold as a Brigand!
Stiller than a Heat!
Builds like a Bird, too!
Christ robs the Nest—
Robin after Robin
Smuggled to Rest!

La poussière est le seul secret—
La mort, la seule
Dont on ne puisse tout apprendre
Dans son «village natal».
Personne n'a connu «son Père»—
N'a jamais été un enfant—
N'a jamais eu de camarades,
Ou de «vieilles histoires» —
Laborieuse! Laconique!
Ponctuelle! Paisible!
Hardie comme un bandit!
Plus silencieuse qu'une flotte!
Bâtit comme un oiseau, aussi!
Le Christ vole le nid—
Un merle, puis un autre,
Passés en fraude à l'éternité!