Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

W.B Yeats

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 20 juin 2024 - page 6
histoire
"Ma vie est dans mes poèmes"
L'oeuvre de ce poète irlandais, né à Dublin en 1865, bien qu'elle soit profondément enracinée dans les mythes, les légendes, les contes de fées, et les dieux de la tradition gaélique, témoigne des passions et des aspirations qui l'animèrent sa vie durant. Ces symboles, dont Yeats écrivait qu'ils sont "la seule expression d'une essence invisible, une lampe éternelle qui a pour correspondance une flamme spirituelle", s'il les emprunte à la tradition de son pays (la Rose évoque la beauté et l'Irlande; le noisetier, la sagesse, l'arbre de la connaissance du bien et du mal; le cygne, la beauté immuable.), il les enrichit par une signification plus intime, ancrée au plus profond de sa vie. Les femmes furent d'ailleurs une de ses sources d'inspiration essentielles: entre autres, Maud Gonne qui né répondit pas à son amour, Lady Gregory qui deviendra sa confidente et protectrice, George Hyde-Leeds, de trente ans sa cadette qui lui apporta finalement équilibre et sérénité. Mais ni son œuvre ni sa vie ne furent pour autant séparées des événements historiques et politiques dont il fut contemporain, et qui lui ont inspiré de nombreux poèmes ("les funérailles de Parnell", "Les Pâques sanglantes de Dublin", etc). Ardent défenseur de la littérature gaélique, Yeats a contribué largement à la faire revivre, en fondant "la Société Littéraire Irlandaise", l'"Abbey Theatre", et plus tard, grâce à la notoriété internationale que lui avait apporté le prix Nobel, en attirant l'attention, en participant à de nombreuses conférences et entretiens radiodiffusés, sur la culture irlandaise. Il écrira inlassablement jusqu'à la veille de sa mort.
Patricia BOJU

Politique

How can I, that girl standing there,
My attention fix
On Roman or on Russian
Or on Spanish politics?
Yet here's a travelled man that knows
What he talks about,
And there's a politician
That has read and thought,
And maybe what they say is true
Of war and war's alarms,
But O that I were young again
And held her in my arms.

[TRADUCTION]

Comment avec cette fille devant moi,
Fixer mon attention
Sur la politique espagnole
Ou russe ou bien romaine?
Pourtant, voici un voyageur qui sait
De quoi il parle,
Et voilà un politicien
Qui a lu et réfléchi,
Et peut-être ce qu'ils disent est-il vrai
De la guerre et des risques de guerre,
Mais ô si j'étais jeune encore
Et la serrais dans mes bras!