Fondé en 1961 par le Poète et Résistant, Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable" parce qu'elle est 'l'anti-polluant de l'espace mental", "le contrepoids et le contrepoison d'une existence qui tend à faire de nous des robots". Tous les soirs, du mardi au samedi, nous organisons des récitals au 30 de la rue de Bourgogne à Paris. Depuis 1996, sur Internet, vous pouvez découvrir les poètes que nous aimons, vous tenir au courant de l'agenda de nos soirées, découvrir notre podcast, communiquer avec nous et suivre au jour le jour toutes nos aventures poétiques. Bienvenue en Territoire de Poésie.
La poésie est vivante, vive la poésie.

Fernando Pessoa

Le Club
desPoètes

depuis 1961

Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay, et animé par son fils Blaise, le Club des Poètes a pour vocation de "rendre la poésie contagieuse et inévitable". Découvrez ici l'agenda de nos soirées, l'actualité de notre podcast, et une anthologie commentée des poètes que nous aimons.
30 rue de Bourgogne
75007 Paris
métro 13 Varennes

· UN POÈME · · UN POÈME ·
Fondé en 1961 par Jean-Pierre Rosnay et sa Muse et épouse, Tsou pour « rendre la poésie contagieuse et inévitable »

Du mardi au samedi
De 19h à 01h
Fermé dimanche et lundi
paris - 01 mars 2024 - page 6
histoire
Il ne s'agit pas d'un poète, mais d'une "constellation de poètes" selon l'expression de Guillaume Clifford. La place nous fait ici défaut pour dresser les biographies pointilleuses de tous les personnages inventés à qui Pessoa (son nom vient du latin persona qui signifie "masque") a prêté sa plume: Alberto Caiero, poète de la sensation pure et de la communion avec le monde, Alvaro de Campos, l'auteur de "Bureau de Tabac", ingénieur mécanicien dont la quête spirituelle désespéré rend compte avec génie des malaises de la société occidentale depuis le XIXème siècle, Ricardo Reis, poète mystique, etc. J'aurais voulu vous dire un mot de la vraie biographie de Pessoa, et je viens d'ouvrir mon dictionnaire: "Pessoa (Fernando). Ecrivain portugais. Poète très original, il ne fut connu qu'après sa mort, car il ne publia que sous des noms d'emprunts" et c'est à peu près tout. Il semblerait bien que ce poète inquiet, prothéiforme, et prolixe, qui passa sa vie à changer de visage, soit parvenu à mystifier jusqu'aux dictionnaires.
Blaise Rosnay

Todas as cartas de amor são ridículas

Todas as cartas de amor são
Ridículas.
Não seriam cartas de amor se não fossem
Ridículas.
Também escrevi em meu tempo cartas de amor,
Como as outras,
Ridículas.
As cartas de amor, se há amor,
Têm de ser
Ridículas.
Mas, afinal,
Só as criaturas que nunca escreveram
Cartas de amor
É que são
Ridículas.
Quem me dera no tempo em que escrevia
Sem dar por isso
Cartas de amor
Ridículas.
A verdade é que hoje
As minhas memórias
Dessas cartas de amor
É que são
Ridículas.
(Todas as palavras esdrúxulas,
Como os sentimentos esdrúxulos,
São naturalmente
Ridículas.)

Toutes les lettres d’amour sont
Ridicules.
Elles ne seraient pas des lettres d’amour si elles n’étaient pas Ridicules.
J’ai aussi écrit, en mon temps, des lettres d’amour,
Comme les autres,
Ridicules.
Les lettres d’amour, s’il y a de l’amour,
Doivent être
Ridicules.
Mais, finalement,
Ce sont seulement les créatures qui n’ont jamais écrit
De lettres d’amour
Qui sont
Ridicules.
J’aimerais être au temps où j’écrivais
Sans m’en rendre compte
Des lettres d’amour
Ridicules.
La vérité c’est qu’aujourd’hui
Ce sont mes souvenirs
De ces lettres d’amour
Qui sont
Ridicules.
(Tous les mots accentués,
Comme les sentiments accentués
Sont naturellement
Ridicules.)